Logo Lite Ex-Wivaldy

Comment le financement participatif contribue au développement de l’électricité verte

41 % des Français souhaiteraient commencer ou continuer à investir dans les énergies renouvelables, selon une étude Financement Participatif France. Dans ce contexte, le financement participatif lié aux énergies renouvelables connaît une forte croissance. Comment ce mode de financement permet-il de développer l’électricité verte en France ?

Découvrez-en plus sur cet outil financier.

Le financement participatif, qu’est-ce que c’est ?

Le financement participatif, aussi appelé “crowdfunding” (financement par la foule), permet à des porteurs de projets de faire appel à des internautes pour atteindre leurs objectifs de financement. Il existe différents types de financement participatif.

Parmi ceux-ci, on retrouve notamment le prêt participatif, aussi appelé “crowdlending”. Le concept est simple&bsp;: vous investissez une partie de votre épargne sous forme de prêt, auprès d’entreprises en recherche de financement, moyennant des intérêts. Il s’agit donc d’un placement financier. Le prêt participatif intervient dans différents secteurs, comme l’immobilier, les petites entreprises, ou encore les énergies renouvelables.

Analyse consommation
Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analyse consommation
Ce placement financier est assez attractif, avec des taux d’intérêt bruts annuels qui vont de 5 % à 10 %. En revanche, comme pour tout investissement, il est important de ne pas placer toute son épargne de la sorte car il existe un risque de perte en capital.

En 2018, le secteur du financement participatif tout entier a collecté 1,4 milliards d’euros, ce qui représente une croissance de 20 % par rapport à l’année précédente. Cette forte croissance s’explique notamment par le développement de nombreuses plateformes, qu’elles soient généralistes ou spécialistes. Le secteur du prêt participatif est celui qui connaît la plus forte croissance, avec 40 % de croissance en 1 an.

Le besoin de financement de la transition énergétique

Trouver les fonds nécessaires à la transition énergétique est une problématique importante. En effet, passer à un mode de consommation d’énergie plus verte nécessite des investissements conséquents. Rien que pour atteindre les objectifs fixés par la loi énergétique pour la croissance verte de 2015, il faudrait un investissement de plusieurs dizaines de milliers d’euros par an.

Le 25 janvier 2019, la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) a été dévoilée. Il s’agit d’un document qui définit la politique énergétique française de la prochaine décennie. Le but est d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, c’est-à-dire de ne plus émettre davantage de gaz à effet de serre que ce que la planète peut absorber. Pour atteindre cet objectif, il faut donc notamment revoir notre façon de produire et de consommer de l’énergie.

Plusieurs axes majeurs demandent des financements conséquents. Tout d’abord, la mise en place de nouvelles solutions de production de l’énergie, avec des énergies renouvelables : centrales solaires photovoltaïques, thermiques ou thermodynamiques, éolien terrestre ou maritime, biogaz, etc. La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie prévoit notamment de doubler la capacité installée des énergies renouvelables électriques en 2028 par rapport à 2017. La construction et l’installation de ces dispositifs nécessite environ 223 milliards d’euros d’investissements à réaliser.

Vient ensuite l’optimisation énergétique des logements pour réduire le poids de ce secteur dans les émissions de gaz à effet de serre. En effet, rien qu’en France, le secteur du bâtiment représente à lui seul 45 % de la consommation d’énergie. Autre besoin de financement également : des investissements importants sont à réaliser dans le secteur des transports afin de se diriger vers une mobilité propre. La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie a notamment acté l’arrêt de la vente de véhicules neufs émettant des gaz à effet de serre en 2040.
 

Le financement participatif de la transition énergétique

Alors, concrètement, qui finance la transition énergétique ? Les pouvoirs publics, en premier lieu, via des aides ou des fonds dédiés notamment. Viennent ensuite les entreprises, pollueurs majeurs. Enfin, les ménages contribuent également au développement des énergies renouvelables. Selon une étude publiée fin 2018 par I4CE, ils sont même les premiers contributeurs financiers de la transition énergétique, devant les pouvoirs publics.

Ils disposent de plusieurs outils pour agir, avec notamment la rénovation énergétique de leurs propres logements. Mais un autre outil de financement est en forte croissance. Il s’agit du financement participatif lié aux énergies renouvelables.

Concrètement, comment cela se passe-t-il ? Avec le financement participatif, vous investissez sur une plateforme pour cofinancer des projets liés à la transition énergétique. Ainsi, sur des plateformes comme Lendopolis, vous pouvez investir une partie de votre épargne dans des projets de construction de centrales solaires, par exemple. Les entreprises qui mènent ces projets sont tout d’abord financées en majeure partie par des banques, mais elles décident de partager une partie des retombées économiques du projet avec les citoyens.

L’utilisation du financement participatif pour financer des projets d’énergies renouvelables est fortement encouragée par les pouvoirs publics. En effet, la réglementation en vigueur permet aux entreprises de bénéficier d’un tarif préférentiel de rachat de l’énergie produite s’ils réalisent une campagne de financement participatif. Ce bonus s’élève à 3 € par MWh. Une incitation forte, donc.

Depuis que cette mesure a été mise en place, le secteur du financement participatif des énergies renouvelables connaît une forte croissance, qui ne semble pas prête à s’arrêter.

Financement participatif et électricité verte

Les projets financés sur les plateformes de financement participatif servent en grande partie à encourager le développement de l’électricité verte. En effet, la majeure partie des projets présentés concernent l’énergie solaire. Différents types de centrales solaires sont construites : centrales solaires au sol, centrales solaires sur toiture, centrales solaires sur ombrières de parking, etc.

Ces différentes centrales solaires permettent de produire de l’électricité propre, prête à être utilisée. Les citoyens deviennent ainsi acteurs du développement de l’électricité verte et de la transition énergétique. Une tendance qui devrait continuer à se développer fortement.

Sur le même sujet :
Énergie propre : votre transition électrique en 3 étapes

Énergie propre : votre transition électrique en 3 étapes

Notre mission chez Lite est de vous simplifier la maîtrise de votre consommation d’énergie. Mais pas seulement. Nous croyons intimement que l’engagement de chacun dans ce domaine PEUT avoir un réel impact pour la transition énergétique. Surtout lorsqu’on sait que la...

Améliorer votre empreinte environnementale grâce à Lite

Améliorer votre empreinte environnementale grâce à Lite

Sans forcément être militant(e) écologiste, on peut avoir une très forte conscience environnementale. Comme beaucoup de français, vous vous posez souvent des questions sur ce que vous mangez, ce que vous achetez et vous faites des choix qui pour vous valorisent la...

Vérifiez la rentabilité de votre abonnement, ajustez vos options et identifiez les sur-consommations en 3 clics.